Atelier Tricot & Crochet

Tricothérapie : le tricot est le nouveau yoga

Et si on pouvait soigner les tracas du quotidien (et plus encore) par le tricot

Le tricot a tout bon. En plus du plaisir de faire quelque chose de ses dix doigts, le tricot est un antistress naturel, et pas que pour les petits traquas du quotidien ! Antidépresseur et véritable injection de zen au cours de nos journées au rythme effréné, le tricot permet de se poser, de faire le vide autour de soi pour se concentrer sur une seule chose à la fois, de décrocher de son téléphone et d’oublier un peu ses mails, et ça fait du bien !

Tricoter pour déstresser

Le tricot occupe les mains et libère l’esprit. Exactement ce dont on a besoin après une longue journée. Les Etats-Unis sont bien plus avancés que nous en matière de tricot. Lors de leur voyage à New-York, Emmanuelle et Pierre, les fondateurs de Peace and Wool et auteurs du livre Tricothérapie : le nouveau yoga ont remarqué que le tricot y est beaucoup plus démocratisé qu’en France ! Les tricoteurs urbains sont partout dans la ville qui ne dort jamais. Les gens tricotent aussi bien dans le métro que dans les cafés, en solo ou en groupe. Mais ça ne s’arrête pas là, au centre médical Cabrini de New York, on conseille aux malades sur le point de subir de lourds traitements de tricoter. Herbert Benson, professeur à la Harvard Medical School recommande le tricot pour soulager les douleurs chroniques ou pour combattre l’insomnie. L’université de Chicago a même classé le tricot parmi les 10 meilleurs moyens pour arrêter de fumer.